Partagez|

Embrouille au tribunal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Embrouille au tribunal Jeu 18 Aoû - 19:35

Maëlle soupira doucement. Bon, cette mission, elle ne pouvait pas la confier à un Agent Stagiaire ou un Agent Confirmé. C’était une mission diplomatique, et elle devait intervenir entre deux Anormaux. Mais pas n’importe lesquels ! Une affaire de justice, somme toute. En effet, l’avocat du diable – un vampire – était un Ange. Et ils passaient tous les deux devant un tribunal Français. Sauf que la moitié des preuves de l’opposition étaient bien trop détaillées, et en l’occurrence bien trop explicites, révélant trop facilement la nature des méfaits et celle de celui qui avait été inculpé.

Elle devait s’en occuper elle-même. Non pas que cela la dérangeât, au contraire : sortir de ce bureau lui ferait du bien. Elle aimait bien la secrétaire, mais cela devenait oppressant de ne pas sortir de la journée, avec ce soleil splendide ! Un léger soupir passa ses lèvres, et elle repoussa sa chaise d’un coup de reins, pour se lever vivement. Prenant appui sur le bureau, elle saisit son trousseau de clés, le fourra dans son sac à main en cuir noir, et sortit de la salle, saluant la secrétaire au passage.

- Enregistre bien les rapports !

Conseil bien inutile, mais elle ne pouvait s’empêcher de le dire dès qu’elle partait, et que la secrétaire était encore là. Disparaissant rapidement dans l’entrebâillement de la porte, elle s’effaça dans les couloirs de l’immeuble décrépi, passa à côté d’un Agent Stagiaire sans qu’il ne s’en rendît compte, et fila dans la rue jusqu’à une bouche du métro A pour descendre à l’arrêt Flachet, prendre le bus 38 pour descendre à l’arrêt Blanqui et rejoindre directement le tribunal d’Instance de Villeurbanne.

C’était une grande bâtisse blanche, avec deux « chapeaux » en brique rouge. Cela faisait un peu stupide, vu de devant, mais c’était impressionnant, il n’y avait pas à dire. Maëlle rajusta sa chemise blanche sur son ventre. Elle avait fait attention exprès, ce matin-là, en s’habillant, de ne pas mettre de dessous noirs sous la chemise : arriver dans un tribunal avec les dessous qui se voient, ce n’était pas vraiment conseillé. Même si elle n’en avait pas grand-chose à faire de ce que les autres pensaient, et qu’elle aimait la provocation, elle avait certaines limites.

Il y avait deux tribunaux qui se disputaient en même temps, mais ce ne fut pas difficile pour Maëlle de trouver le bon : le second était une histoire de divorce. Or, « son » cas si elle pouvait dire ça comme ça, était une affaire de meurtres, évidemment. Un vampire… Elle soupira. Pourtant, ils étaient canons, et réfléchissaient la plupart du temps. Mais il y en avait toujours des bizarres, et puis il y a des cons partout. Mais pour l’instant, ce qu’elle cherchait, c’était l’avocat du vampire. Ou plutôt, l’avocate. On lui avait décrit comme étant une jeune femme d’un peu plus d’une vingtaine d’années, fine et aux cheveux d’un blanc poudreux, la peau noire et dorée. Elle ne mit pas longtemps à la trouver, mais plus de temps à l’approcher. En effet, elle était entourée de journalistes, et le temps que ces derniers eussent les réponses à toutes leurs questions, Maëlle en avait déjà marre.

Ce tribunal était prévu pour l’après-midi, et elle devait absolument l’annuler. Son plan était le suivant : on faisait croire qu’on le reportait à la semaine ou au mois suivant – pour la justice, le temps ne comptait pas - et par la suite, on faisait croire que le malfaiteur était mort d’une quelconque manière – le suicide serait une bonne excuse – et tout partait en lambeaux.

Mais pour cela, il fallait qu’elle puisse parler à l’avocate, justement.
Enfin, elle réussit à voir une percée, et s’avança jusqu’à elle. Pour une fois, la jeune Paranormale portait un pantalon de tailleur plutôt qu’une tenue en cuir, et heureusement.

- Excusez-moi, madame Papillon ?

L’Ange était d’une grande beauté, mais Maëlle ne l’observa pas longtemps.

- Je suis Maëlle Falloz.

Connaissait-elle son nom ?
Elle allait vite le savoir…
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 19 Aoû - 0:36

Comment en suis-je arrivée là ? Je me souvins de ma journée. Journée qui n'avait pas si mal commencée. Je m'étais réveillée, les plumes ébouriffées, dans l'appartement lumineux, de style ancien, qui était mon nouveau chez-moi.

¤

Je quitte la chaleur des lourdes ailes noires qui m'ont tenu lieu de couverture cette nuit et elle reprennent leur place habituelle, dans mon dos. Je m'étire comme un chat avant de me lever complètement. J'ai passé une bonne nuit, enveloppée dans mes plumes noires. L'air me paraît tiède voir frais par rapport à ma nuit passée dans mon cocon d'ébène.
Comment oublier la douce quiétude qui me prenait lorsque le cocon se refermait, me soustrayant aux ténèbres extérieures ?

¤

Puis j'étais aller prendre une douche, et il était alors six heures du matin.
Ma journée s'était continué à mon t
ravail, où j'avais examiné le dossier du jour en buvant un café.
La cliente est accusée d'avoir t
uée plusieurs personnes, et les preuves étaient accablantes mais surtout, elles étaient préoccupantes. Les victimes avaient été retrouvées mortes, vidées de leur sang, mais on avait aussi trouvé des marques comme dans ces films de vampires qu'adoraient les adolescents, et la presse avait immédiatement pris l'affaire.

¤

Ah, le tribunal d’Instance de Villeurbanne.
C’était une grande bâtisse, carrée, aussi belle que la justice qui s'y déroulait, mais cela dit il était impressionnant, ce tribunal de Lyon.
C'est là que le procès se déroulerait cet après-midi.
Et c'est aussi là que... surprise !
Une foule entière de journalistes attendait devant les marches blanches du grand bâtiment.

-Qu'attendez-vous tous ici ? demandai-je à un jeune journaliste.
-Nous, on est ici pour... (le journaliste me dévisagea pendant deux secondes) Mais ! Seriez-vous madame Papillon ?
Je marmonnai un oui, et aussitôt le groupe de journalistes, telle une nuée d'abeilles curieuses, me fondit dessus, et je ne pu que me réfugier derrière un masque de marbre et répondre à leurs questions avec le plus de maîtrise et de réticence possible pour qu'ils me lâchent enfin.
Et alors que je les croyais tous partis et lassés, une jeune femme s'approcha de moi.
Encore une journaliste... Les cheveux blonds, l'allure parfaite, avec ce tailleur strict qu'elle portait avec une élégance impeccable, elle était superbe.

- Excusez-moi, madame Papillon ? Je suis Maëlle Falloz.

Mademoiselle, pas madame... pensai-je. (n'en laissant rien voir, j'eus un sourire) Ainsi cette mystification de vampire était vraie finalement.

-Parfait, madame Falloz, suivez-moi. Nous avons à discuter.

Et, sans lui laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit (je doute qu'elle l'ai fait de toutes façons) je la fit entrer dans le tribunal et demandait à ma secrétaire qui m'attendait à l'intérieur de bien vouloir patienter pour le briefing avec la cliente, avant de m'engager dans un couloir, monter quelques escaliers, reprendre un couloir et ouvrir une salle vide dont j'avais la clef. Je fis entrer la... euh, je fis entrer Maëlle Falloz dans la salle, la laissant prendre ses aises tandis que j'ouvrais les stores.
La pièce était lumineuse, une fois les volets levés, avec ses fenêtres qui donnaient à l'est et la lueur du petit matin qui filtrait à travers les vitres.

-Prenez donc vos aises, nous en avons pour un moment.

Une fois toutes les deux installées devant la seule table de la pièce (une salle de réunion) je joignais mes mains devant moi et demanda :
- Bien, vous venez me voir, je suppose, à propos de la vampire ?
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 19 Aoû - 7:32

L’ange n’était pas spécialement grande, mais elle était fine et avait une manière d’être et de bouger tout ce qu’il y avait de plus gracieux et distingué. Maëlle crut déceler quelque chose dans son regard, cependant elle ne put en deviner la teneur, et donc hocha simplement la tête lorsque l’Anormale la salua à son tour, en lui demandant de la suivre.

Prenant une petite inspiration, la jeune femme suivit donc la créature dans les couloirs du tribunal d’Instance, pour finalement atterrir dans une pièce claire et aérée. Bon, un premier bon point : cette mademoiselle Papillon connaissait son nom, en tant que directrice du Bureau de l’Association de Lyon. Cela aurait été étonnant qu’un ange – aussi à cheval sur la justice et sur les principes moraux – ne fut pas intéressé par cela, mais cela existait, et tout était possible selon Maëlle. Mais déjà, elle n’avait pas à se présenter en tant que telle, ce qui détendit la chef de Bureau.

S’asseyant presque avant que l’ange ne lui proposât de prendre ses aises, Maëlle eut un petit sourire en coin. Lorsque cette dernière s’assit à son tour, elle lui adressa un léger sourire. Puis, Serena Papillon prit devant elle l’attitude typique d’une avocate, les deux mains jointes par-dessus la table, le menton légèrement rentré et les yeux assidus vers elle, avant de lancer la conversation.

Elle soupira. Tournant légèrement sa chaise, elle ne put s’empêcher de la faire basculer sur les deux pieds arrières, mais se reprit bien vite pour trouver une position stable : bon, il fallait qu’elle fît quand même attention à sa manière de se tenir. Son regard se posa sur les mains croisées de l’avocate, puis sur son tailleur et enfin dans ses yeux.

- En effet.

Cherchant ses mots, elle décida de se tenir à son plan, et donc déballa le plus clairement possible ce qu’elle avait envisagé, de but en blanc. Tourner autour du pot ne ferait pas avancer le shmilblik, c’était certain.

- Comme vous le savez sûrement, puisque vous êtes l’avocate, les preuves qui se dressent contre votre client sont accablantes. Je suppose que vous en avez déjà eu des meurtriers comme ça, mais cela va au-delà pour cette affaire…

Lui jetant un œil, Maëlle chercha ses mots.

- Je sais ce que vous êtes, évidemment, et qui est cette femme. Tout ce qui a été retenu contre elle ne peut aller que dans un sens, et mon devoir est d’étouffer l’affaire le plus rapidement possible, et de la manière la plus discrète possible, pour ne pas compromettre votre existence.

Elle fit une petite pause, regarda autour d’elle. Les fenêtres étaient fermées, mais les rideaux et volets grands ouverts. La porte semblait solide, mais elle n’était pas sûre de pouvoir parler librement. Et elle n’avait pas les sens hyperdéveloppés ou quoi. Elle distingua une caméra dans un coin de la salle, et la désigna du menton.

- Sommes-nous écoutées et enregistrées ? Puis-je m’exprimer sans crainte ou bien dois-je parler à mots voilés ?

Ses questions n’avaient été que murmures, perceptibles mais sûrement pas enregistrables ou compréhensibles si quelqu’un les écoutait. Se penchant légèrement en avant pour connaître la réponse de l’avocate, Maëlle lâcha une petite expiration…
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 19 Aoû - 14:28

Peu après que je me soit installée sur ma table, la jeune femme en face de moi chercha apparemment une position confortable, et je ne pu réprimer un haussement de sourcil surpris lorsqu'elle commença à balacer sa chaise sur deux pieds, limite si elle ne mettait pas les pieds sur la table. La surprise passée, cela me tira un sourire au moment où elle se redit compte que ce n'étais pas vraiment comme cela qu'on se tenait dans un bâtiment comme celui-ci.
Léger soupir. Imperceptible.
Pourquoi faudrait-il absolument se tenir tout le temps ? Que j'aimais à me conduire en oiseau loin des hommes ! En être « non civilisé » lorsque je déployais mes ailes !
En réponse à mes paroles, la belle femme en face de moi soupira légèrement, avant de me répondre sur un ton qui laissait deviner son cynisme, son regard passant sur mes mains, glissant sur mon tailleur pour finalement se planter dans mes yeux bleus.

- Comme vous le savez sûrement, puisque vous êtes l’avocate, les preuves qui se dressent contre votre client sont accablantes. Je suppose que vous en avez déjà eu des meurtriers comme ça, mais cela va au-delà pour cette affaire…

Je me levai de ma chaise, exaspérée sans trop savoir pourquoi. Non en fait, je savais tellement pourquoi que cela me mettait les nerfs en boule. Évidemment que je savais pour ma cliente, je m'approchais de la fenêtre et regardai longuement les jardins à la française qui s'étalaient dans la cour intérieure du tribunal.
Je lui tournai le dos, non que je lui fasse tellement confiance que ça, mais j'avais besoin de toute ma tête pour réfléchir et que cette femme me mettait mal à l'aise.

- Je sais ce que vous êtes, évidemment, et qui est cette femme. Tout ce qui a été retenu contre elle ne peut aller que dans un sens, et mon devoir est d’étouffer l’affaire le plus rapidement possible, et de la manière la plus discrète possible, pour ne pas compromettre votre existence.

Hmm...
De mon regard, je fis le tour des jardins.
Madame Folloz fit une petite pause, regardant autour d’elle. Et je savais pertinemment ce qu'elle cherchait. Du menton, elle désigna la caméra dans un coin.

- Sommes-nous écoutées et enregistrées ? Puis-je m’exprimer sans crainte ou bien dois-je parler à mots voilés ?

Je l'entendis parfaitement, même à l'autre bout de la pièce, j'avais autant d'ouïe qu'un oiseau, voire plus. Je la sentais anxieuse, et j'eus un pincement de cœur de voir qu'elle semblait s'obliger à marcher sur des œufs.

-Nous ne sommes pas écoutés. Ni enregistrées. J'ai aussi pris soin de prendre une salle au troisième étage afin que personne ne puisse nous entendre depuis les jardins, pas même un anormal.
Cette caméra fonctionnerais si elle changeait toutes les cinq secondes de point de vue pour balayer la salle et si elle émettait une lumière rouge. Vous n'avez rien à craindre.


Je fis une pause, me tournant vers la directrice de l'Association de Lyon. J'avais les traits sereins, mais non dénués d'acidité. Elle devait comprendre qu'on ne m'enlevait pas la cliente de ma carrière aussi facilement.

-Si vous m'enlevez cette affaire à défendre, mon honneur de maitre sera entaché au plus au point, encore plus que si j'avais perdu ce procès. Les preuves sont certes accablantes mais aucun humain ne poursuivrait quelqu'un pour avoir vidé un autre de son sang, à part si il veut finir ses jours avec une camisole...

D'autre part,
repris-je, cette vampire a tué trois innocents. Il faut qu'elle soit jugée pour ses crimes. Même si elle n'est pas inculpée.
Je comprend vos raison, mais qu'allez-vous faire d'elle ? La remettre en liberté ? Il faut lui faire passer l'envie de recommencer. Même si elle a agit sous l'attirance d'une faim violente qui la consumait.
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Sam 20 Aoû - 16:43

Maëlle tiqua devant l’air un brin patibulaire de l’Ange. Enfin, elle l’écarta d’un revers de pensée. Elle n’avait pas que ça à faire, et perdre du temps en querelles inutiles n’était pas vraiment dans ses plans. Elle écouta donc avec d’autant plus d’attention les arguments de la jeune femme, qui n’étaient pas dénués de raison, ni d’intérêt.

Et il y avait deux questions auxquelles elle n’avait pas pensées. Un léger soupir passa ses lèvres, tandis qu’elle réfléchissait rapidement, pour ne pas tarder à répondre à son tour.

- Je ne compte pas la remettre en liberté : elle est devenue un danger, même pour ceux de sa race.

Prenant sa respiration, elle laissa son regard passer dans la pièce. Tous les meubles étaient de bois massif, patinés par l’usage et par un vernis puissant. Elle soupira quelques secondes, secouant ses cheveux dans son dos. Elle avait chaud, et il faisait chaud malgré la climatisation installée dans les locaux. Un nouveau soupir, et elle se tourna à nouveau vers l’avocate.

- A dire vrai, je comptais réussir à repousser le jugement jusqu’à une date ultérieure. Cela ne choquera personne, cela arrive fréquemment n’est-ce pas ?

Un sourire dur étira ses lèvres, avant qu’elle ne reprît :

- Pendant ce temps, on l’incarcère dans une cellule de laquelle elle ne pourra s’extirper, dans les locaux de l’Association, pour lui rendre un jugement, et on fait croire qu’elle s’est suicidée dans les locaux des patibulaires…

Elle planta son regard dans celui de l’Ange.

- Si vous le souhaitez, vous pourrez reprendre le jugement où vous l’avez laissé dans ce tribunal, mais dans un autre, plus adapté…

Elle fit une petite pause de réflexion, se mordit la langue, et compléta :

- Si un humain porte plainte pour « vidage de sang », il y a des chances pour qu’il soit pris pour un fou. Mais si la police scientifique se penche sur le cas, tout pourrait basculer. Le devoir de l’Association est d’empêcher les débordements. Et cela va bien trop vite finir en débordements, justement, cette affaire…

Elle soupira encore une fois, veillant à se tenir bien droite. Elle ne savait pas comment s’y prendre avec cette Ange. Elle savait qu’elle faisait un effet à tout le monde, et en particulier sur les Anormaux. Mais elle avait oublié à quel point les Anges étaient moralisateurs et réussissaient la plupart du temps à voir les raisons et non pas les sentiments. Ils réglaient ainsi leurs conflits intérieurs et extérieurs…

Elle songea un instant que Jack lui eût été bien utile. Ce professeur désormais était spécialiste des Anges et connaissait bien des choses sur eux, et notamment comment les aborder, sans aucun doute. Il était ami avec une bonne partie de la population Angélique de Strasbourg, d’après ce qu’il lui avait dit. Elle eut envie de soupirer encore une fois, mais se retint.

Planta son regard dans celui de Serena.
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Jeu 1 Sep - 13:34

Je ne compte pas la remettre en liberté : elle est devenue un danger, même pour ceux de sa race.

Son regard parcourut encore la pièce. Avait-elle encore peur d'être écoutée ? Je fronçai les sourcils. Quoi qu'il en soit, elle poussa un nouveau soupir, avant de se tourner de nouveau vers moi, à l'autre bout de la pièce.

- A dire vrai, je comptais réussir à repousser le jugement jusqu’à une date ultérieure. Cela ne choquera personne, cela arrive fréquemment n’est-ce pas

Pas faux. Un sourire flotta sur mes lèvres.

- Pendant ce temps, on l’incarcère dans une cellule de laquelle elle ne pourra s’extirper, dans les locaux de l’Association, pour lui rendre un jugement, et on fait croire qu’elle s’est suicidée dans les locaux des patibulaires...

Elle planta son regard dans le mien.

- Si vous le souhaitez, vous pourrez reprendre le jugement où vous l’avez laissé dans ce tribunal, mais dans un autre, plus adapté…

Elle fit une petite pause de réflexion, dont je profita pour réfléchir à sa proposition. Peu après que j'eus posé mon jugement, elle continua sur sa tirade et je l'écoutai attentivement jusqu'au bout.
Elle n'avais pas tord, ne serait-ce que d'après la masse de journalistes devant le tribunal, cela voulait tout dire.
Madame Falloz soupira encore une fois, me tirant un léger sourire.
Elle essayait manifestement de faire bonne impression, et cela me radoucit un peu. À la fin de sa phrase, j'inspirai un grand coup tandis qu'elle plantait son regard dans le mien.

-Bien. Je ne voit plus aucune objection à ce que vous l'emmeniez, fis-je avec un sourire chaleureux. Par contre, j'ai une faveur à vous demander.
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 2 Sep - 19:06

- Dites-moi.
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 2 Sep - 19:58

-Pourriez-vous me parler de l'agence nommée M.A.D ?
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Ven 2 Sep - 20:24

Maëlle tiqua une seconde, surprise. Mais elle se reprit bien vite : après tout, l’Ange lui avait demandé la permission, et elle l’avait acceptée. Et elle allait évidemment répondre à sa requête. La M.A.D… A dire vrai, la jeune blonde n’avait pas eu souvent affaire à la Milice, et n’avait pas énormément investigué sur cette association un brin étrange et spéciale. Tout ce qu’elle savait, elle le tenait des cours qu’elle avait eus en tant qu’Agent, et aux coups de téléphone qu’elle devait désormais passer lorsqu’une mission était annulée – ce qui n’arrivait vraiment pas souvent.

En fait, cela ne lui était arrivé qu’une seule fois.

Prenant une inspiration, Maëlle adressa un sourire tranquille à Serena. Elle essaya d’arranger les phrases dans sa tête, avant de se lancer dans les explications :

- La M.A.D… Vous parlez de la Milice Anti-Démon je suppose ?

Un nouveau sourire, et elle repoussa une mèche de ses cheveux derrière son oreille droite, pour se donner une contenance.

- Et bien, en tant que Chef de Bureau, je n’ai pas énormément de contacts avec eux – presque pas, d’ailleurs. Vous savez sans doute que la M.A.D. ne s’occupe pas des… Mm. Anormaux – je n’aime pas ce mot, mais des Démons, d’où leur nom d’ailleurs.

Rassemblant ses idées, Maëlle fit une nouvelle pause, avant de renchérir :

- Ils s’occupent donc des Démons, à la demande de l’Association. En effet, l’Association ne s’occupe pas des créatures provenant de l’autre monde ; dès que les missions deviennent trop dangereuses et touchent aux Démons, elles sont annulées, et reviennent directement à la M.A.D. par l’intermédiaire du Chef de bureau – moi, en l’occurrence.

Lui adressant un sourire léger, Maëlle se redressa légèrement dans son siège, en se grattant le menton délicatement.

- Dois-je comprendre que vous seriez intéressée ?

Après tout, cela ne la surprenait qu’à moitié. Et dans tous les cas, l’Association ne pouvait pas engager d’Anormaux en son sein – cela aurait été une perte de temps, en tout cas de l’avis de Maëlle, qui n’était pas forcément très discerné. Un nouveau sourire, et Maëlle se sentit plus à l’aise…






[Désolée, c'est court...]
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Dim 4 Sep - 8:19

Madame Falloz parut surprise, et cela ne me étonnai pas vraiment, mais elle se repris bien vite.

- La M.A.D… Vous parlez de la Milice Anti-Démon je suppose ?

-C'est cela.

Mme Falloz m'offrit un autre sourire, auquel je répondis chaleureusement. Elle repoussa une mèche de ses cheveux derrière son oreille, probablement pour se donner une contenance, avant de se lancer :
- Et bien, en tant que Chef de Bureau, je n’ai pas énormément de contacts avec eux – presque pas, d’ailleurs. Vous savez sans doute que la M.A.D. ne s’occupe pas des… Mm. Anormaux – je n’aime pas ce mot, mais des Démons, d’où leur nom d’ailleurs.

Mon interlocutrice fit une nouvelle pause, semblant vouloir rassembler ses idées avant de continuer :

- Ils s’occupent donc des Démons, à la demande de l’Association. En effet, l’Association ne s’occupe pas des créatures provenant de l’autre monde ; dès que les missions deviennent trop dangereuses et touchent aux Démons, elles sont annulées, et reviennent directement à la M.A.D. par l’intermédiaire du Chef de bureau – moi, en l’occurrence.

Elle m'adressa un sourire léger, non dénué d'indulgence.
Je la laissai continuer, respirant profondément. À chaque mot de Maëlle mon intention de rejoindre la M.A.D grandissait. Je ne fus donc pas surprise lorsqu'elle me lança :

- Dois-je comprendre que vous seriez intéressée ?

Je souris. Étais-je donc si transparente ?
Non, c'était simplement ma requête qui l'avais amené à cette conclusion. Je sourit, confuse d'avoir laissé transparaitre mes émotions, avant de lui répondre, un sourire aux lèvres :
-Oui.

[hyper court, désolé... --']
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Jeu 15 Sep - 16:10

Donc cette Ange était intéressée par la M.A.D. Maëlle en aurait presque frissonné d’anticipation. Elle savait que la Milice engageait aussi des Anormaux pour se débarrasser des Démons, mais pas plus que cela : elle avait réellement dit tout ce qu’elle savait à cette Serena. Pourquoi s’en était-elle tenue à cela ? Elle aurait pu lui cacher des informations, ne pas lui faire confiance… Mais après tout, c’était une Ange, et même si on ne savait jamais comment étaient les gens, les Anges avaient la réputation de ne pas être belliqueux ou d’agir inconsidérément. Haussant presque les épaules seule, la jeune femme adressa un sourire tranquille à l’avocate, avant de se lever sans brusquerie.

- Très bien.

Se relevant de toute sa hauteur – pas si grande que cela – Maëlle adressa un nouveau sourire à l’avocate, avant de hocher doucement la tête. Un petit sourire toujours sur les lèvres, elle attrapa une de ses mèches de cheveux pour la passer derrière son épaule, avant de se tourner vers l’Ange

- Dans ce cas, je vous souhaite bonne chance, sincèrement.

Tournant son regard vers la porte, elle lâcha un petit soupir. Finalement, cela s’était plutôt bien passé, ces négociations avec l’avocate. Elle espérait que Serena ne ferait pas de bêtise, mais elle devait lui accorder sa confiance dans tous les cas : après tout, si elle restait méfiante, elle n’aurait pas pu vivre actuellement comme elle le faisait, à se demander si chaque nouvel Agent Stagiaire allait garder le secret et exprimer tous leurs tracas et soucis avec les Anormaux. Désormais, il n’y avait plus qu’à attendre, et à voir.

La Chef de l’Agence de Lyon ne pourrait pas récupérer la vampire condamnée avant deux ou trois jours, dans tous les cas. Le temps que Serena repoussât la condamnation, puis réussît à lui avoir une cellule à l’écart des autres, un endroit où Maëlle et les Agents pourraient faire leurs petites affaires sans se faire repérer – sans avoir à déballer des artilleries de magie. Tout était déjà planifié dans l’esprit de la jeune femme, et elle secoua doucement la tête, un sourire toujours accroché sur ses lèvres. Adressant un sourire à l’Ange, elle saisit son sac sur la chaise à côté d’elle, pour le placer sur son épaule avant d’adresser un petit signe de la tête, et de s’avancer d’un pas vers son interlocutrice.

- Merci bien pour cette entrevue. J’attendrai donc de vos nouvelles.

Lui tendant la main pour la lui serrer, respectueusement, Maëlle lui adressa un nouveau sourire.

- Et bonne continuation, surtout.

Un dernier sourire, dévoilant la blancheur de ses dents, et la jeune femme se détourna de l’Ange pour se diriger d’un pas décidé et souple vers la porte. Elle hésita en posant sa main sur la poignée, lança un dernier regard vers l’avocate, avant de pousser la porte et de s’engouffrer dans son entrebâillement. Ses pas raisonnaient légèrement dans le bâtiment, mais elle les étouffa comme elle le pouvait, sortant assez prestement de ce lieu de justice.

Un sourire aux lèvres.

Et bien, maintenant, elle pouvait retourner au bureau pour chercher quel Agent conviendrait le mieux pour la suite de cette affaire…









[ Désolée pour le temps de répondre ! U_U En plus c'est nul, mais bon..
J'arrête ici, parce qu'avec tous les RPs que j'ai, je suis pas sûre de pouvoir tenir... Wink ]
Maëlle Falloz
Agent en Chef - Lyon
Admin

avatar Messages : 75
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 27 ans
Signe particulier: Charisme surdéveloppé
http://apn-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal Mar 4 Oct - 16:57

parfait =)
Serena Papillon
Ange

avatar Messages : 83
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Au dessus de toi, sur un courant ascendant !

Feuille de personnage
Race: Ange
Âge: 27 ans
Signe particulier: Ses ailes sont noires
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Embrouille au tribunal

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Embrouille au tribunal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» René Civil devant le tribunal criminel» A quand le verdict du tribunal administratif (CSC/CA) ?» Le Tribunal des référés de Fort-Liberté enjoint le CEP de surseoir à sa décision» François l'embrouille Péage» Après une "embrouille"
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APN comme Anormaux, Paranormaux, Normaux :: Partie RPG : La France :: Lyon-
Sauter vers: