Partagez|

Nahis Joanas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Nahis Joanas Mar 30 Aoû - 20:13

RENSEIGNEMENTS PERSONNAGE

Nom : Joanas
Prénom :  Nahis
Âge :  29ans

Lieu de Naissance :  Village perdu près de Montpellier
Nationalité :  Française

Métier : Directrice d'un magasin de musique

PORTRAIT

Description physique :
Que dire sur toi ? Déjà ta silhouette, elle est plutôt fluette, élégante, normale puisque tu es svelte et élancée. Mais rapproches toi un peu de nous, ton pas est gracieux et vif. Maintenant que je te vois mieux, je vais décrire ton visage. Il est allongé, fin et épanoui, ton teint est clair, éclatant de fraicheur. Tes yeux verts en amandes, pleins d'éclats, flamboyants même, sont mis en valeur par tes cheveux chatains et très fins, qui en dessous des oreilles, ils sont lisses et soyeux, doux au touché, ils laissent ton front étroit à découvert, et l'on peut voir tes sourcils bien dessinés. Ton nez est fins, droit, court et délicat, tu as des petites oreilles. Ta bouche, toujours souriante, ou presque, à des lèvres gourmandes, et des pommettes sont présentes dans tes joues rosées.

Couleur des cheveux : chatains très clair
Couleur des yeux :  vert emeraude
Taille :  1m 70
Corpulence :  fine

Description psychologique :
Tu ne peux nier ton mauvais caractère, un peu trop fière au goût des autres, pour ma part, je ne pense pas, tu es directe et tu n'as pas honte de toi, alors tu ne comprends pas leurs reproches injustifiés, puisque tu n'as jamais fait preuve d'arrogance ou d'insolence. Tu es un peu lunatique et versatile, il est vrai, mais rien de très grave. Cependant, tu as aussi des qualités.
Passons au bon côté de ta personnalité, tu es cultivée, lucide et tu as la chance d'avoir une vive intelligence. Ta fidélité et ton honnêteté résistent à toutes épreuves, de plus, ton rire est toujours franc. On peut te décrire comme une femme aimante, douce et tendre, qui souhaite prendre un mari et avoir des enfants. Impatiente parfois, tu sais tout de même attendre et rester tranquille. Tu es une fille optimiste, mais en restant réaliste, très joyeuse de nature.
Tu as certes du caractère, mais tu dais aussi te taire lorsqu'il le faut, car tu n'aimes pas te prendre la tête lors de confrontation inutiles.

   Aime :  la musique, sa famille, la générosité, les animaux, la curiosité, la nouveauté.
   N’aime pas :  Les préjugés, la méchanceté, les commérages, le mensonge, l'humiliation.
   Sociabilité :  Extravertie
   Rapports aux gens : Toujours souriante, elle aime bien faire de nouvelles rencontres, aussi va t'elle facilement vers les autres.

Capacités : Elle joue très bien de la musique et adore faire la cuisine quand elle a du temps pour elle.

VECU

Histoire :
Au début, avant ta création, et avant même que l'idée d'avoir un autre enfant est germée dans leur tête, ta famille vivant paisiblement. Il y avait ton père, un grand marchand, constamment en voyage pour ses affaires, mais il était tendre, il faisait un bon mari, et un bon père. Et après il y avait ta mère, ses yeux ne reflétaient que sa bonté et sa gentillesse, elle prenait grand soin de ses deux enfants, l'ainée, Améliia, ressemblait à ton père, elle était assez proche de lui, et pleurait souvent lorsqu'il partait, et le plus jeune, Altan, lui était très dépendant de ta mère, il ne la perdait pas une seule seconde de son regard. Dans un petit village paumé, ils furent élevés, comme toi plus tard, dans l'amour. Puis, ta mère te voulut, et au retour de ton père, eu lieu ton commencement. 

Après neuf mois dans la sécurité du vente de ta mère, tu ne sais pourquoi, on t'obligea à sortir, que c'était cruel. Au dessus de ton berceau, tu voyais souvent les même visage défiler, , et celui de ta sœur était ton préféré. Peu de gens comprenaient pourquoi, lorsque tu étais été triste, dès que tu voyais le visage d'Améliia, tu redevenais souriante, pourtant tu n'étais qu'un bébé. Bien sur, ils ignoraient que c'était l'absence de ta sœur qui te mettait dans cet état, et qu'une fois revenue, tu te calmais. Tu grandissais tranquillement, et tu étais assez énergique comme enfant. Dans la rue, tu marchais la tête haute, fière, avec ton frère de 8 ans à tes côté, tu savais qu'il ne laisserait personne t'embêter. Tu étais quand même une fille assez indépendante, et tu n'avais pas besoin de rester dans les jupes de ta mère pour être bien, bien sur, tu l'aidais quand même car tu l'aimais.

Une fois, tu venais d'avoir 5 ans, tu as entendu une dispute éclater entre tes parents, c'était la première fois de ta vie que tu entendais ta mère crier, car même quand tu faisais une bêtise, elle se contentait de te fixer du regard, les mains sur les hanches, et pour toi, c'était la pire punition. Alors, tu courus chercher ta sœur, elle arriva à temps pour voir que ta mère venais de mettre ton père à la porte. Et, tu souffris d'un deuxième déchirement, ton héroïne décida de quitter le foyer pour rester avec ton paternel. Tu fus inconsolable, durant 2 mois, les yeux de ta mère s'étaient éteints, et elle ne parlait plus, se contentant de passer la main dans tes cheveux pour te consoler, ce qui ne marchait pas. Dans la rue, on te regardait de travers maintenant, tu ne comprenais pas, tu ne t'en rendais même plus compte tellement tu étais triste. Et une seule personne t'a fais sortir de cette état, c'est Altan, il est venu un soir et t'a donné un bisou sur la joue, en te murmurant que tu devais être forte, pour lui, pour toi, et pour votre mère. Toute la
nuit tu y passa, cela t'empêcha de dormir, mais le matin, tu savais, enfant tu regardais devant toi, et là dans la rue, tu regardais tes pieds, tu étais curieuse de tout avant, et maintenant, tu ne t'intéressais plus à rien, une multitudes de changements avaient eu lieu, et tu ne t'en étais pas rendu compte. Et, ce jour là tu décida que tu n'avais besoin de personne pour vivre ta vie.

Puis tu devint grande, les années passèrent vite, et tu te rendis compte, que tu voulais une autres vie, ailleurs, tu n'avais plus honte de toi et des regards que l'on te lançait dans la rue à cause de la trahison de ton père envers ta mère, il la trompait, et on te considérait comme une chose imprévue, déclencheur de cette situation. Tu avais appris à accepter ces regards, à les ignorer, mais cela te lassait, toi tu voulais une autre famille, une vraie famille, la tienne, celle qui naitrait d'un amour que tu partagerais avec quelqu'un, tu serais prête à tout pour cela, alors tu quitta ton foyer, après des courts adieux pour qu'ils soient moins déchirants, et tu partis, sans te retourner, sinon tu savais très bien que tu n'aurais pas pu faire une pas de plus.

Quitter sa famille pour une enfant de 19ans peut être normal, mais les problèmes financiers arrivent vite lorsque l'on a pas d'emplois fixe, et une famille qui n'est pas à même de t'aider de ce côté là. Tu pus tenir deux années à ce rythme là, dans un appartement miteux, où l'eau chaude n'existait pas. A faire du baby-sitting, ou remplaçante de serveuse dans un bar, des petits boulots qui s'entassaient sans durer et qui t'épuisaient sans rapporter beaucoup. Alors, tu acceptas de mettre ta fierté de côté pour aller vivre un temps chez ton frère. Il possédait une petite maisonnette en ville, une de celle qui partage ses murs avec les voisins comme un appartement, et qui s'étend plus en hauteur qu'en largeur, mais comparer au deux ans que tu venais de vivre, ici c'était le grand luxe. Il avait 26 ans et une petite amie qu'il voyait souvent mais qui ne vivait pas avec vous deux.

Tu continuais d'enchaîner les boulots pour l'aider à payer ta part des frais pour ne pas te sentir intruse et profiteuse même s'il t'assurait qu'il n'en était rien. Tu prenais aussi soin de la maison en faisant la lessive, le ménage, mais lui s'occupait de la cuisine et de la vaisselle, les tâches étaient équitablement réparties et vous vous plaisiez tous les deux dans cet endroit. Il avait aussi retrouvé ta soeur et tu pus lui parler au téléphone, elle vivait maintenant en Belgique avec un mari et une fille, ton père a quelques rues de chez elle seulement.

Elle te manquait toujours et je me promis d'aller la voir un jour quand tu en aurais les moyens. Tu venais de trouver un emploi stable comme serveuse dans un restaurant mais Tu ne comptais faire ça toute ma vie, il te fallut quelques années où grâce à cet emploi à mi-temps Tu pus faire des études musicales, allant au conservatoire. Au final tu t'étais faite une place chez ton frère qui habitait avec l'élue de son coeur. Et tu avais réussit à économiser une peu. Tout s'enchaîna alors très vite en bonne surprise, malgré le revers de la médaille. Pour ton anniversaire, ton frère t'offrit une salle, un bel investissement que tu arrivas à transformer en magasin de musique que tu nommas avec une pointe d'humour « L'ami rédo ! ». Elle ouvrit à tes 27ans, et tu en étais fière, tu y travaillais seule ou ta belle soeur te donnait un coup de main car pour le moment tu n'avais pas les moyens pour engager des employés. A tes 28ans le commerce fleurissait, et tu n'avais plus besoin de ton job de serveuse, alors tu te concentras sur celui la, toujours aidé quelque fois. Tu n'avais que très peu de temps pour toi, mais grâce à ce travail acharné tu réussis à avoir les moyen de louer ton premier appartement descent, à pouvoir payer le loyer, les courses, et les factures. Certes quitter ton frère te fut mal, mais il avait certainement besoin d'intimité maintenant et tu devais apprendre à te débrouiller seule.

Aujourd'hui tu as 29ans, tu as pas mal de clients, et tellement à vendre, en plus des disques, des livres musicaux remplis de partitions, de livres sur l'histoire de la musique, tu as élargis en achetant un entrepôt dans la même rue et où cette fois tu vend des instruments, venant de tous les pays, les plus connus et aussi les plus mystérieux, ainsi que des lecteurs cds, des chaînes i-fi, etc...
Tu n'as plus qu'un manque dans ta vie: L'amour.
Mais tu fais confiance au destin, et tes journées sont pour le moments assez remplies pour t'occuper.

Situation familiale actuelle :  Son père et sa grande soeur en Belgique, elle a d'ailleurs monter une famille, un petit frère pas loin de chez elle en couple, une mère près de Montpellier qui s'est remariée.

Situation sociale actuelle :  Célibataire
Lieu de vie actuel :  Bordeaux

AUTRE

Comment avez-vous connu le forum ?DC de Anaëlle
Des indices ? Ok By Gaelian
Nahis Joanas
Gérante d'un magasin de musique

avatar Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 29ans
Signe particulier:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nahis Joanas Mer 31 Aoû - 6:49

Et bien, tu ne perds pas ton temps. J'espère que tu arriveras à gérer tes deux comptes en même temps^^

Sinon je ne vois rien de choquant dans ta fiche à part quelques erreurs de grammaires/orthographes/frappes. Mais rien de grave^^

Tu es donc validée. Amuse toi bien parmi nous =D
Gaelian Lidris
Agissant en Chef - Paris
Admin

avatar Messages : 101
Date d'inscription : 14/08/2011

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 32 ans
Signe particulier: Perçoit les flux magiques.
Revenir en haut Aller en bas

Nahis Joanas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le secrétaire d'état à l'agriculture Joanas Gué, gros parleur , ti faiseur !» Nahis» Quand Joanas Gué s'amuse» Un ministre de l'agriculture qui a du leadership à vendre...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APN comme Anormaux, Paranormaux, Normaux :: Les Closes du Contrat :: Le Grand Livre du Recensement :: Présentations des Normaux-
Sauter vers: